Background picture

Portrait d’adhérent : 3 questions à Christophe Zaia, Directeur du développement Energies d’Ekium

  • 15.12.2021

Créée en 1990, Ekium est une ingénierie multidisciplinaire : active dans l’ingénierie industrielle, l’ingénierie du bâtiment et l’automation, ses expertises sont transverses à plusieurs filières industrielles : chimie et pétrochimie, énergies, pétrole et gaz, sciences de la vie. La société, toujours présidée par un de ses fondateurs Philippe Lanoir, a intégré le groupe SNEF en 2017. Aujourd’hui riche de 1300 collaborateurs répartis sur 30 sites différents et dans 7 pays, cette trentenaire déjà très expérimentée génère un chiffre d’affaires de 130 Millions d’euros. Le nucléaire, c’est dès sa prime jeunesse qu’Ekium s’y est immergée, pour y rencontrer un succès jamais démenti et y développer une expertise reconnue. Rencontre avec Christophe Zaia, son Directeur du développement énergies.

Quelles sont les activités d’Ekium dans l’industrie nucléaire ?

Le nucléaire représente aujourd’hui près de 25M€ de chiffre d’affaires. Nous fournissons des services d’ingénierie multi-métiers et d’expertises (installations générales, contrôle commande, électricité, calculs, agressions, …) aux grands donneurs d’ordres français, depuis EDF jusqu’au projet ITER en passant par Orano, Framatome, Andra et le CEA.

Nous accompagnons EDF, notre premier client dans l’industrie nucléaire, aussi bien sur les activités de maintenance des centrales du parc existant que sur les nouveaux projets. Ekium est parvenue à développer des expertises sur des sujets très spécifiques, par exemple sur la conception des bâtiments diesel ; nous avons ainsi étudié les bâtiments diesel des quatre projets d’EPR dans le monde.

Enfin, nous intervenons également sur la conception des jumeaux numériques des centrales nucléaires, soit sur des centrales existantes qu’il faut reconstituer numériquement, soit en concevant les maquettes 3D des nouveaux projets. Au sein de la filière nucléaire du groupe SNEF (2000 personnes et 200M€ de CA), Ekium porte les activités de conception et nous entretenons et enrichissons en permanence nos compétences grâce au centre de formation du groupe SNEF, qui propose un important catalogue de formations.

Quelle est l’actualité d’Ekium ?

Notre actualité est, comme pour beaucoup, marquée par cette crise sanitaire sans précédent, mais qui a permis de renouveler l’attachement de nos collaborateurs à l’entreprise et leur engagement dans des projets aussi riches que diversifiés, qui se sont finalement multipliés.

Notre actualité, c’est également le renouvellement d’un certain nombre de qualifications et de certifications, qui confirment notre engagement dans le nucléaire. Nous avons ainsi engagé un processus de qualification ISO19-443, avec un objectif d’obtention en 2022, et obtenu l’extension des qualifications UTO, spécifiques aux activités nucléaires d’EDF. Au-delà du seul nucléaire, nous avons également renouvelé notre certification MASE (Manuel d’amélioration de la sécurité des entreprises), renforçant ainsi la prise en compte de la qualité, la sécurité et la sûreté dans nos activités.

Nous déployons et adaptons, dans l’ensemble du groupe SNEF, le Plan EXCELL d’EDF, une dynamique déjà ancrée dans l’ADN d’EKIUM, notamment en matière de formation, de maintien des compétences et du savoir, de renforcement de la qualité et de la sûreté. 

Concernant l’actualité de nos activités en tant que telles, nous avons signé de nouveaux contrats avec Edvance, étendu nos compétences et accompagnons les activités de Project Management sur le projet de renouvellement du parc nucléaire français (EPR2). Ces contrats nous confortent dans notre position de contributeur majeur aux projets neufs d’EDF, en France comme à l’international.

Nous avons également renouvelé nos accords cadre d’ingénierie multi sites pour le CEA (DES et DAM) et démarré un plateau massifié à fort enjeu.

Enfin, nous pouvons évoquer, dans le cadre de notre démarche d’innovation, le récent développement, en collaboration avec EDF, du brevet SHIAI (Système hybride intégré anti-incendie). Ce système autonome et performant de lutte anti-incendie a été primé au Grand Prix National de l’Ingénierie (GPNI) décerné par le Syntec Ingénierie, le Ministère de la Transition écologique ainsi que le Ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance.

Quelles perspectives de développement pouvez-vous évoquer pour Ekium à court et long terme ?

Avant tout, il est important pour Ekium de consolider sa position d’acteur majeur de l’ingénierie et des services sur l’accompagnement des grands projets, en "new build" comme sur le parc installé, ainsi que sur les installations des autres donneurs d’ordres français.

D’autre part, nous comptons approfondir notre développement à l’international en accompagnant les projets d’EDF, au Royaume-Uni, (HPC et Sizewell C), en Inde, où nous avons créé une alliance franco-indienne - WAVES – en République Tchèque (Dukovany), … et pour d’autres acteurs du nucléaire en Europe et en Amérique du Nord.

Enfin, nous nourrissons l’ambition de conquérir des marchés de conception / construction, d’ensemblier, dans une stratégie portée par le groupe SNEF, notre maison-mère.

Nos autres actualités

Comment pouvons-nous vous accompagner ?

Comment pouvons-nous vous accompagner ?

* Champs obligatoires