Background picture

Plan excell : la filière nucléaire française se mobilise

  • 15.10.2020

Jeudi 15 octobre 2020, lors de la présentation du premier point d’étape du plan excell, la filière nucléaire française a confirmé et détaillé sa mobilisation. Supervisé par Alain Tranzer, Délégué général à la qualité industrielle et aux compétences nucléaires au sein d’EDF, le plan excell vise à permettre à la filière nucléaire française de retrouver le plus haut niveau de rigueur, de qualité et d’excellence pour être au rendez-vous des projets nucléaires. Il s’agit d’un enjeu majeur car le nucléaire, énergie bas carbone, doit continuer de jouer pleinement son rôle dans la lutte contre le changement climatique.

Trois des cinq axes du plan concernent directement la filière

La filière nucléaire est associée au plan à travers le GIFEN, dont plusieurs membres participent aux groupes de travail excell portant sur des thématiques communes à EDF et aux industriels de la filière. Le GIFEN est également représenté au comité de pilotage du plan par Cécile Arbouille, sa Déléguée générale, et Hervé de Chillaz (Ortec), Président de la Commission Perspectives et développement de la filière en France.

 

Les engagements pris au lancement du plan en décembre 2019 sont tenus ou en passe de l’être. Ils sont déclinés suivant les cinq axes présentés par EDF, dont 3 concernent particulièrement la filière :

  • Une montée en compétences de la filière nucléaire française et notamment des 21 000 professionnels qui la rejoignent entre 2019 et 2022, avec l’aide de « France Relance » ;
  • La fabrication et la construction garanties conformes du premier coup : à l’image du plan « excell in quality » mis en œuvre au sein de l’entreprise Framatome, toutes les usines de la filière déploieront un plan excell pour viser le « zéro défaut » ;
  • Une relation fournisseurs/EDF fondée sur des contrats plus simples et intéressés aux résultats : les actions sont engagées avec « France Relance » pour consolider la filière.

 

L’enjeu du maintien des compétences au sein de la filière nucléaire constitue en effet le premier axe du contrat de filière passé entre l’Etat et le Comité stratégique de la filière nucléaire, que le GIFEN est chargé de mettre à exécution. Les travaux du GIFEN en matière de compétences ont notamment abouti à la mise en place d’un EDEC (Engagement de développement de l’emploi et des compétences) dédié à la filière nucléaire, qui a reçu un avis favorable du Ministère du travail en juillet dernier.

Les industriels de la filière participent également aux travaux portant sur la qualité des fabrications du plan, par exemple à travers le plan soudage inclus dans le plan excell, ainsi qu’à la réflexion visant à transformer la relation EDF/industriels. 

La filière nucléaire entre désormais dans la deuxième phase du plan excell, celle du déploiement effectif dans les usines, les centres d’ingénierie, les chantiers et les centrales nucléaires.

Pour Hervé de Chillaz, qui représente le GIFEN au sein du comité de pilotage du plan excell : « L’embarquement de la filière nucléaire dans le plan excell est un succès et une source de satisfaction pour les industriels ; deux ans après la création du GIFEN, cela confirme que l’industrie nucléaire française a retrouvé le goût du collectif et s’est mise en mouvement pour préparer son avenir. Des bases solides ont été posées pendant ces cinq mois de réflexion commune, mais le gros œuvre est devant nous. La réussite du plan réside à présent dans sa mise en œuvre opérationnelle. Le GIFEN continuera à accompagner la filière dans cette démarche ».

 

Photo : Marc Caraveo/EDF

Nos autres actualités

Comment pouvons-nous vous accompagner ?

Comment pouvons-nous vous accompagner ?

* Champs obligatoires