Background picture

Lettre ouverte de l'industrie nucléaire européenne aux autorités de l'UE

  • 10.06.2020

Cette lettre ouverte à été adressée par FORATOM, le représentant de l'industrie nucléaire européenne, à Ursula von der Leyen, Présidente de la Commission européenne, Frans Timmermans et Valdis Dombrovskis, Vice-Présidents, Thierry Breton et Kadri Simson, Commissaires, David Sassoli, Président du Parlement européen, et Charles Michel, Président du Conseil européen. Elle a été signée par le GIFEN.

Une industrie capable d'assurer l'approvisionnement en électricité, en garantissant la sécurité de tous et le respect de l'environnement

Aujourd'hui, l'UE et le monde sont confrontés à une crise sanitaire et économique sans précédent ; la réponse à la pandémie de COVID-19 est à juste titre la priorité immédiate pour tous. Le secteur de l'énergie dans l'UE, au coeur duquel se situe le nucléaire, continue de jouer un rôle important dans cet effort : nous assurons de manière fiable l'approvisionnement essentiel en électricité, tout en garantissant la sécurité de nos employés, de nos clients, du public et de l'environnement.


26 % de l'électricité produite dans l'UE provient de l'énergie nucléaire, qui reste la principale source d'électricité à faible intensité carbonique. Toutefois, 50 % du bouquet électrique de l'UE repose encore sur des technologies historiques à base de combustibles fossiles émettant du CO2, et celles-ci doivent être remplacées par de nouvelles sources à faible teneur en carbone, alors que l'UE entend atteindre une économie neutre en carbone d'ici 2050. Dans le même temps, des capacités de production supplémentaires seront nécessaires pour répondre à la demande croissante d'électricité.


Le défi des investissements est énorme et la vision stratégique de la Commission européenne ("Une planète propre pour tous") reconnaît explicitement que le nucléaire, avec les énergies renouvelables, constituera l'épine dorsale du secteur énergétique sans carbone de l'UE en 2050. La technologie nucléaire déployée aujourd'hui, associée à d'autres innovations technologiques, à la recherche et au développement (par exemple, dans les réacteurs modulaires avancés et de petite taille) est le complément parfait des énergies renouvelables pour fournir une électricité à faible émission de carbone, 24 heures sur 24, 365 jours par an. Le nucléaire peut également contribuer de manière significative au chauffage urbain et à la production d'hydrogène à faible teneur en carbone. En outre, il joue un rôle indispensable dans le secteur médical : par ses applications diagnostiques et thérapeutiques, pour détecter et guérir le cancer, la technologie nucléaire soutient le plan européen de lutte contre le cancer.


Les États membres ont clairement indiqué que s'ils veulent atteindre leurs objectifs climatiques, une approche neutre sur le plan technologique sera essentielle. Pour certains, toute solution excluant l'énergie nucléaire sera plus coûteuse, moins efficace pour réduire les émissions de carbone et mettra davantage en péril la sécurité de l'approvisionnement et la résilience du système. Les industries européennes à forte intensité énergétique dépendent d'un approvisionnement en électricité stable, sûr et abordable pour rester compétitives au niveau mondial, et l'énergie nucléaire est un facteur clé.
Alors que les réflexions dans toute l'UE se tournent vers la reprise économique et la nécessité de reconstruire les économies après le coronavirus, l'engagement à lutter contre le changement climatique n'a pas faibli et guidera et façonnera les efforts de relance. Le secteur de l'énergie continuera donc à jouer un rôle crucial.


L'industrie nucléaire européenne est prête et capable de jouer son rôle, en soutenant la relance économique propre et verte au niveau national et européen en continuant à fournir :

  • la croissance, l'emploi (aujourd'hui, l'industrie nucléaire maintient 1,1 million d'emplois directs et indirects) et la création de richesses aux niveaux européen, national et régional,
  • la recherche et l'innovation,
  • le potentiel de croissance des exportations,
  • et de progresser vers une économie nette zéro, tout en maintenant un respect total des réglementations  environnementales strictes, y compris celles relatives aux déchets nucléaires.


Le secteur nucléaire est déjà un secteur industriel important dans l'UE, et est compétent sur l'ensemble du cycle de vie du nucléaire. L'UE est aujourd'hui de plus en plus consciente de l'importance de préserver et d'améliorer les chaînes de valeur industrielles et de réduire la dépendance excessive à l'égard des pays tiers. Le secteur nucléaire doit donc faire partie de la nouvelle stratégie industrielle cohérente de l'UE.

Que demandons-nous pour apporter notre contribution ?

  • Une dynamique cohérente dans l'élaboration et la mise en œuvre des politiques, et l'envoi de signaux clairs facilitant l'investissement et permettant la livraison des nouvelles centrales nucléaires à faible intensité de carbone (grands et petits réacteurs modulaires) nécessaires, ainsi que la maintenance du parc existant, et en permettant une exploitation à plus long terme le cas échéant.
  • Une évaluation environnementale fondée sur la science, afin de résoudre rapidement la situation de l'énergie nucléaire au sein de la taxonomie de l'UE. Le groupe d'experts techniques (TEG) a recommandé qu'une analyse plus approfondie soit effectuée par des experts qualifiés possédant les connaissances scientifiques et techniques appropriées. Cette analyse doit avoir lieu en 2020 afin que des investissements importants ne soient pas retardés.


En conclusion, le secteur de l'énergie, avec le nucléaire en son cœur, continue de jouer un rôle essentiel pour alimenter l'UE, fournir un service essentiel à faible émission de carbone aux ménages et aux entreprises de manière sûre, compétitive et fiable et maintenir l'économie en mouvement. Nous sommes également prêts à jouer un rôle de premier plan dans la reprise économique, en contribuant à fournir de l'énergie à l'économie de demain, une économie plus propre et plus résistante à laquelle nous aspirons tous.

Nos autres actualités

Comment pouvons-nous vous accompagner ?

Comment pouvons-nous vous accompagner ?

* Champs obligatoires