Semaine des métiers du nucléaire : entretien avec Hélène Badia, présidente de l’UMN

  • 27.02.2023
Background picture

Initiée par Pôle emploi et l’Université des Métiers du Nucléaire (UMN), la première Semaine des métiers du nucléaire se tient dans toute la France du 6 au 10 mars. Hélène Badia, présidente de l’UMN depuis septembre 2022, nous en dit plus sur cet événement national.

Quel est l’objectif de cette semaine des métiers du nucléaire ?

Le lancement d’un programme de construction de six réacteurs nucléaires en France et la prolongation de la durée de fonctionnement des réacteurs actuels vont mobiliser toute la filière nucléaire pendant les prochaines années. La filière estime ses besoins à plus de 10 000 emplois par an sur les dix ans à venir. C’est dire si les enjeux d’attractivité de notre filière sont élevés. Dans ce contexte, cette première semaine des métiers du nucléaire, organisée par Pôle emploi avec l’Université des métiers du nucléaire, a trois objectifs : faire connaître la diversité de nos métiers et les parcours offerts par la filière nucléaire, présenter l’offre des formations menant à nos métiers et enfin, proposer des opportunités de recrutement aux jeunes diplômés, salariés en reconversion et demandeurs d’emploi. Plus généralement, il s’agit de mettre en avant l’industrie nucléaire française comme ouvrant de nombreuses opportunités sur le long-terme. Il est important d’insister sur le fait que la filière nucléaire est capable d’offrir à ses salariés des perspectives d’emplois sûrs et durables.

 

Quelles actions concrètes sont prévues, à l’échelle nationale et au niveau régional ?

Plus de 200 actions sont organisées dans toutes les régions de France. Elles se rattachent aux différents objectifs de cette semaine : des visites d’entreprise et témoignages de salariés pour faire connaître nos métiers, des webinaires et des « portes ouvertes » pour faire découvrir les formations et enfin, des forums et des sessions de « job dating » pour recruter. Un accent particulier sera mis sur la place des femmes dans notre industrie, avec de nombreuses actions prévues le 8 mars pour donner envie aux femmes de rejoindre nos métiers, grâce à notre partenariat avec Win France.

 En complément de ces quelques 200 actions prévues dans toutes les régions, nous organisons également 23 webinaires, animés par des salariés d’entreprises de la filière, des organismes de formation ou des établissements scolaires, accessibles à tous, pour faire découvrir nos différents métiers. Tous ces événements sont listés par région sur le site de Pôle emploi. On peut également les retrouver sur le portail de la filière monavenirdanslenucleaire.fr.

 

Que peuvent faire les entreprises de la filière pour soutenir cette démarche et s’y associer ?

De nombreux acteurs sont partenaires de l’événement et très engagés dans son organisation : le Comité stratégique de la filière nucléaire, le GIFEN, les cinq grands donneurs d’ordre de la filière que sont EDF, Orano, Framatome, le CEA et l’Andra, l’UIMM, France industrie, l’Union française de l’électricité, le pôle de compétitivité Nuclear Valley, la SFEN, Win France ainsi que les associations régionales de prestataires.

Chaque entreprise de la filière, quelle que soit sa taille, est évidemment invitée à participer, à différents niveaux d’implication. Certains industriels vont par exemple ouvrir leurs portes aux collégiens, lycéens, étudiants et demandeurs d’emplois, pour leur faire découvrir leurs activités et leurs métiers. C’est dans ce sens que le GIFEN a invité ses adhérents à organiser des journées portes ouvertes. Un deuxième niveau d’implication, plus accessible, consiste à faire de son entreprise le relais de cette semaine et des différentes actions organisées dans toutes la France. Les coorganisateurs Pôle emploi et l’UMN ont notamment conçu un kit de communication, qui a été partagé avec les adhérents du GIFEN ; ces derniers ont aussi à leur disposition les supports de communication déjà fournis par le GIFEN. Par ailleurs, une websérie sera diffusée pendant la semaine sur les réseaux sociaux, et le GIFEN mettra en avant des profils de salariés de la filière. Plus ces supports seront relayés, plus visible sera notre industrie en tant que pourvoyeuse d’emplois, au sein de laquelle il fait bon travailler.

Je tiens à remercier l’ensemble des entreprises qui sont engagées dans l’organisation de cet événement. Nous percevons une forte dynamique et une réelle envie de contribuer, ne serait-ce que par le nombre d’événements prévus : plus de 200, ce qui est conséquent pour une première édition !

Enfin, au-delà de la semaine des métiers du nucléaire, je ne peux qu’inviter toutes les entreprises du GIFEN à faire apparaître leurs offres d’emplois sur la plateforme monavenirdanslenucleaire.fr. Là aussi, la mobilisation est visible : plus de 3000 offres d’emploi y sont aujourd’hui recensées, et cela continue à augmenter !

 

Retrouvez le programme

Nos autres actualités

Comment pouvons-nous vous accompagner ?

Comment pouvons-nous vous accompagner ?

* Champs obligatoires

Les informations que vous nous fournissez sont nécessaires pour que le GIFEN puisse communiquer avec vous à la suite de votre sollicitation, en fonction de la nature de votre demande. A ce titre, le GIFEN effectue en qualité de responsable conjoint avec sa filiale GIFEN Services, un traitement de vos données personnelles dans les conditions prévues plus spécifiquement dans la politique de confidentialité accessible ici. Vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement de vos données, d’un droit à la limitation ainsi que du droit de vous opposer au traitement de vos données, que vous pouvez exercer en écrivant à protection.donnees@gifen.fr.