Portrait d'adhérent : trois questions à Fabrice Girard et David Sanson, de Sofren

  • 03.07.2023
Background picture

Créé en 2006, Sofren est un groupe d’ingénierie et de conseil spécialisé dans l’énergie et les industries. Avec 750 employés et des agences dispersées au plus près de ses clients, la société réalise un chiffre d’affaires de 58 millions d’euros. Outre le nucléaire, Sofren est présent dans d’autres secteurs de l’énergie hydraulique et renouvelable), ainsi que dans les ouvrages d’art, l’industrie lourde, les industries complexes et les infrastructures industrielles en général. Depuis sa création, Sofren a connu une croissance rapide, qui trouve ses fondements dans une stratégie de développement pragmatique et efficace ayant conduit la société à se diversifier sur ses métiers forts. Le GIFEN est parti à la rencontre de Fabrice Girard, son président et fondateur, et David Sanson, vice-président nucléaire.

Quelles sont les activités de Sofren dans le nucléaire ?

Le nucléaire représente 45% du chiffre d’affaires de Sofren. Notre premier client de la filière, à l’origine, était AREVA ; nous travaillons aujourd’hui pour l’ensemble des donneurs d’ordres comme EDF, Orano, Framatome et l’Andra, et également pour la supply chain. Nous proposons trois catégories de services :

  • l’ingénierie d’études (génie civil, mécanique spécialisée, soudage, instrumentation  contrôle commande, installation générale) ;
  • le management de projet et le procurement, qui englobe la prise en charge de la planification, du contrôle des coûts et de la qualité, et des achats sur les projets de nos clients ;
  • enfin, nous intervenons à pied d’oeuvre, sur des projets neufs (construction, montage, essais) et des installations existantes (extension, modification, inspection, diagnostic, appui à l’exploitant et à la maintenance).

Nous sommes aujourd’hui perçus comme un partenaire de confiance apprécié de nos clients, grâce à notre capacité à mobiliser rapidement nos équipes, mais également du fait de l’agilité qui découle de nos trois offres, qui nous permet de nous adapter à différents niveaux de contractualisation : ainsi, par exemple, nous sommes co-responsables, sur HPC, de la surveillance des calculs d’armatures, des plans de coffrage et de ferraillage et de la maquette numérique.

Nous sommes capables de travailler dans nos bureaux d’ingénierie sur des projets mono et multimétiers, à engagement de résultats. Pour les mener, Sofren  s’appuie sur ses équipes techniques, et le soutien des équipes commerciales et des fonctions support, etc. Certaines de nos agences ont des bureaux d’ingénierie à proximité des sites de nos clients.

L’activité du groupe est aujourd’hui répartie de manière quasiment équivalente entre les projets à engagement de moyens et ceux à engagement de résultats. Nous  ambitionnons de conserver cette proportion tout en continuant notre politique de croissance pérenne et stable. Ces deux modes d’engagement font en effet la force du groupe par le biais de parcours de carrière intégrant des formations spécifiques et du  compagnonnage de nos consultants au sein de nos bureaux d’ingénierie.

 

Quelle est l’actualité de Sofren ?

Notre actualité est riche, sur des plans très différents : avant tout, nous avons récemment investi dans le  renforcement de notre infrastructure numérique, pour répondre aux besoins de nos clients. En effet, ces  derniers nous demandent aussi bien d’être proches d’eux, ce qui nous pousse à ouvrir et/ou agrandir des bureaux de proximité, dont les plus récents sont Cherbourg, le Havre, Nantes ou Angers – mais également d’être capables de travailler à distance, au sein d’infrastructures hautement sécurisées du point de vue cyber, que l’on appelle « site sûr ». Il s’agit d’un investissement important, et indispensable pour renforcer notre efficacité et la confiance de nos clients.

Un autre sujet important est l’obtention, en juin 2023, de la certification ISO 19443 après un audit de l’AFNOR.

Du point de vue commercial, Sofren a signé, ces derniers temps, de nombreux contrats cadres, le dernier en date avec la direction des projets nucléaires d’EDF, qui nous permet de travailler sur l’ensemble des CNPE en France : nous en sommes très fiers.

Le lancement récent de notre nouvelle plateforme de marque est également un événement important ; en effet, nous avons traversé ces dernières années la crise sanitaire, la crise énergétique, et l’accélération du changement climatique. Le contexte géopolitique international nous a convaincu que les années à venir seront très différentes de celles que nous venons de vivre. Nous avons donc décidé d’engager une réflexion sur la marque Sofren, en y associant nos 750 salariés. Après plus d’un an de travail, cette réflexion a abouti à la création de cette nouvelle plateforme de marque et d’un nouveau logo, qui implique un engagement : accompagner les acteurs industriels vers un monde plus sûr et bas carbone.

Derrière cette réflexion est aussi apparu le sujet du recrutement, stratégique pour une entreprise ; pour recruter, il faut non seulement avoir des beaux projets mais aussi être connu, et bénéficier d’une belle marque employeur. Aussi, nous avons l’ambition de faire émerger une véritable expérience candidat, non seulement pour que les ingénieurs qui postulent chez Sofren soient nombreux, mais aussi pour que nos salariés se sentent bien chez nous, et qu’ils aient envie de rester. Pour nous aider dans cette démarche, nous avons notamment recruté un nouveau directeur talents dont l’objectif est d’assurer le meilleur parcours de carrière possible aux salariés du groupe.

 

Comment vous projetez-vous, quelles sont vos perspectives sur le moyen et long-terme ?

Les perspectives sont très bonnes car le renouveau du nucléaire semble maintenant acté en France. C’est très important du point de vue des affaires comme du recrutement.

Par ailleurs, nous avons l’intention de continuer à nous développer dans le secteur des énergies décarbonées en général. Nous comptons continuer à accélérer notre diversification dans d’autres secteurs, comme les infrastructures ferroviaires et portuaires, la défense, la santé, et de manière générale, partout où interviennent des systèmes complexes. Notre secteur connaît une croissance de 10 à 15% par an, ce qui signifie que Sofren peut doubler de taille en 5 ans.

L’activité de Sofren reste à ce jour très concentrée en France, où l’activité est dense ; pour autant, nous nous tournerons bien volontiers vers l’étranger, afin d’accompagner les offres de la filière nucléaire française à l’international.

D’autre part, dans la continuité de notre réflexion sur notre plateforme de marque, nous entendons amplifier la démarche RSE de Sofren. Il est important pour nous d’apporter notre pierre à l’édifice et d’avoir un impact durable et positif. Cette orientation commence dès maintenant : ainsi par exemple, la réflexion menée avec les salariés nous a amenés à engager un travail pour obtenir le label « gold » d’EcoVadis, un indicateur très important mesurant le niveau d’une entreprise en termes de responsabilité sociétale. Cela nous a mis le pied à l’étrier, et nous a donné la volonté de continuer à nous améliorer.

Enfin, Sofren poursuit son évolution afin que ses ambitions et ses capacités s’adaptent aux défis  proposés par la filière dans les nouvelles constructions EPR2 notamment. En se dotant d’une organisation spécifique, Sofren pourra proposer un partenariat plus pertinent en ingénierie évidemment, et plus encore en appui à la construction et à l’exploitation !

 

Nos autres actualités

Comment pouvons-nous vous accompagner ?

Comment pouvons-nous vous accompagner ?

* Champs obligatoires

Les informations que vous nous fournissez sont nécessaires pour que le GIFEN puisse communiquer avec vous à la suite de votre sollicitation, en fonction de la nature de votre demande. A ce titre, le GIFEN effectue en qualité de responsable conjoint avec sa filiale GIFEN Services, un traitement de vos données personnelles dans les conditions prévues plus spécifiquement dans la politique de confidentialité accessible ici. Vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement de vos données, d’un droit à la limitation ainsi que du droit de vous opposer au traitement de vos données, que vous pouvez exercer en écrivant à protection.donnees@gifen.fr.