Actualités

Le GIFEN (Groupement des industriels français de l’énergie nucléaire) soutient fermement l’ambition de la Commission européenne d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2050.

À cette fin, le projet de taxonomie de la Commission Européenne est pertinent et l’établissement d’un cadre pour favoriser les investissements durables qui en résulte est crucial compte tenu de la stratégie d’investissements nécessaires pour atteindre les objectifs climatiques dans une économie plus durable.

Le GIFEN souhaite cependant alerter la Commission Européenne sur le positionnement du Parlement européen qui choisit de restreindre aux énergies renouvelables les dispositifs fiscaux définis à travers la Taxonomie. La France défend le principe de neutralité technologique, or le Parlement européen a adopté une position ferme quant au nucléaire en se basant sur les conclusions du rapport réalisé par le Technical Expert Group (TEG), qui reconnait que le nucléaire est une énergie répondant à l’ensemble des critères environnementaux requis. Cependant, le TEG n’a pu retenir le nucléaire en raison du critère « Do No Significant Harm » (DNSH) au regard des échelles de temps trop longues pour assurer l’absence de conséquence du stockage géologique profond des déchets de haute activité à vie longue sur l’environnement ; en dépit du consensus européen et scientifique à ce sujet.

Le 25 septembre 2019, le Conseil de l’Union européenne a, quant à lui, décidé que le nucléaire devait être maintenu dans la Taxonomie. Un trilogue sera prochainement mis en place entre le Parlement européen, le Conseil de l’Union européenne et la Commission afin d’en déterminer le caractère d’éligibilité du nucléaire au regard des différents critères environnementaux requis.